L'ordre du jour de l'assemblée générale du 10 octobre était copieux. Les 92 coopérateurs présents ont abondamment discuté nombre d'AG obligatoires, comités dons solidaires, réduction du nombre de services pour les parents isolés et augmentation des salaires, les quatre points à l'ordre du jour au titre de la coopérative. L'association Les Amis de La Louve a aussi présenté un projet de partenariat avec le centre Doisneau, nos proches voisins.


L'AG a commencé par le point traditionnel sur le nombre de coops : nous sommes 4 418 coopérateurs actifs à fin septembre 2019 : 3 747 coops pouvant faire leurs courses (à jour, en alerte ou délai) et 671 coops en congé ou suspendus. Si on compte les 3 413 coops désinscrits, mais ayant toujours leurs parts, on a un total de 7831 coopérateurs. Il y a eu 1 068 nouvelles souscriptions depuis janvier 2019 (et pour mémoire 1 518 en 2018).

Réduire le nombre d'AG obligatoires

Le premier point abordé à cette AG était une proposition, portée par Tom, de réduire le nombre d’AG obligatoires inscrit dans nos statuts (actuellement 6 par an) et de le passer à 4 par an. En effet, les sujets ne sont pas toujours faciles à trouver et les coop viennent de moins en moins en AG. De plus, organiser une AG prend du temps et coûte cher (location de la salle…). Il sera toujours possible de faire quand même 6, 8 ou 10 AG par an, mais le nombre minimum d’AG obligatoires diminuerait. Après de nombreuses questions et discussions, notamment autour du faire venir aux AG, ce point passera au vote à la prochaine AG.

Création d'un comité dons solidaires

Une autre proposition, de la part de Christine, est la mise en place d’un comité Dons solidaires pour sélectionner les demandes de collectes proposées par les coopérateurs. En effet, il est souvent fait appel à la générosité des coopérateurs pour soutenir des associations caritatives sous forme de dons (vêtements, produits d'hygiène, fournitures scolaires, produits alimentaires secs…). Le comité s'occuperait d’organiser ces collectes, faites à la demande d'un coopérateur qui s'engagera à être le référent de l’association qu'il promeut en signant une convention de partenariat avec la Louve. Cette proposition était discutée pour la 3e fois. Elle a été soumise au vote et adoptée à 79 voix pour, 6 contre et 42 abstentions (en plus des 92 coopérateurs présents, 35 procurations avaient été déposées). Toutes les modalités d'organisation des collectes seront détaillées dans un article d'une prochaine Louveletter.

Réduction du nombre de services pour les parents isolés

Ensuite, Pauline a proposé de mettre en place une réduction du nombre de services pour les parents isolés. En effet, le projet de garderie à la Louve a été abandonné pour le moment. Pour les parents qui vivent seuls avec un enfant et qui travaillent, il est parfois difficile de trouver 3 heures toutes les 4 semaines pour les services... Pauline propose donc que ces parents isolés ne fassent leur service que toutes les 8 semaines. Beaucoup de discussions autour de cette proposition, notamment sur la manière de vérifier tous les ans que les parents isolés le sont bien et ont toujours besoin de cette aide, et sur le fait qu’il manque encore cruellement de main d’œuvre à La Louve. Marie-Claire, la salariée qui s’occupe du Bureau des membres, a proposé un dispositif de dons de services pour les parents isolés : certains coops font beaucoup de services et ont plus de 20 services d’avance. Certains se proposent d’ Ils pourraient « offrir » leurs services aux parents isolés qui le souhaitent en faisant leur créneau à leur place. La proposition de Pauline, abondée de celle de Marie-Claire, sera de nouveau en discussion à la prochaine AG.

Augmentation des salaires

Puis Michel, bénévole du comité ressources humaines, a proposé d’augmenter le salaire des salariés au 1er janvier 2020. En effet, les salaires stagnent depuis la création de la coopérative, car l’embauche a été privilégiée aux hausses des salaires. Mais, d’une part, notre chiffre d’affaires a augmenté et, d’autre part, ces salaires sont inférieurs de 15 % au salaire minimum prévu par la convention collective nationale du commerce de détail des fruits et légumes, à laquelle La Louve a adhéré. La proposition est que les salaires soient augmentés de 15 % et passent à 2 300 euros net par mois. Cette proposition a soulevé peu de discussions et sera de nouveau présentée à la prochaine AG.

Partenariat avec le centre Doisneau

Enfin, un projet porté par l'association Les Amis de La Louve a été présenté pour information par Delphine, membre du conseil d'administration. Le centre Doisneau est l’établissement médico-social situé en face de la Louve. Il accueille des personnes âgées dépendantes et des personnes en situation de handicap physique ou mental. Ces dernières ont une certaine autonomie. Une phase test de collaboration va être lancée, pendant laquelle des résidents, accompagnés de salariés du centre, pourraient venir faire tout ou partie d’un créneau avec des tâches adaptées. Les résidents participeront à une réunion d’accueil avant de faire des créneaux. Un bilan sera fait en AG à l’issue de cette phase test.


La prochaine AG aura lieu le 28 novembre. D’ici là, si vous voulez discuter sur les sujets de cette AG rendez-vous sur le forum
Et pour lire le compte rendu complet avec le détail des discussions