Le rayon vrac liquide

Avis à tous les coop ! Aux afficionados du zéro déchet, aux « plasticophobes » de tous horizons et autres coops sauveurs de planète... Il est arrivé ! Le rayon vrac liquide de la Louve est à notre disposition depuis le 13 juin, juste à côté du vrac sec. Un allié supplémentaire pour satisfaire nos velléités de sortir du règne incontesté du plastique.

Cette démarche avait été entamée avec l'ouverture du rayon vrac sec. Il cartonne dans nos cuisines, rend nos sacs poubelle ultra light et remporte un franc succès. Alors un groupe de coops a voulu aller plus loin. L’année dernière, ils ont proposé la mise en place d’un rayon vrac liquide. Après plusieurs mois de travail, ils ont passé le relais aux salariés pour concrétiser le projet et que le rayon voie le jour. Le rayon est toujours en phase de rodage. Après des débuts timides, l’huile d’olive et les lessives, entre autres, commencent à se faire une excellente réputation et rencontrent du succès.

Le vrac liquide, mode d'emploi

On utilise les contenants de la Louve !

Cela peut paraître paradoxal pour du vrac… Mais pour l’instant, n’amenez pas vos contenants. C'est le fruit d'une longue réflexion de la part des salariés, pour simplifier et optimiser la mise en place du rayon. Explication : 1000 coops qui apportent leur propre contenant et qui modifient chacun leur tour la tare de la balance, ça fait une probabilité d'erreur tout simplement vertigineuse.
Alors les salariés ont planché sur des solutions pour rationaliser les choses et éviter le risque d'erreur (à votre détriment ou à celui de la Louve, ce qui revient au même). A chaque catégorie de produits (huile, vin, lessive, détergent, etc.) a été attribué un contenant, avec une tare prédéfinie pour la pesée et enregistrée dans la balance. Les 4 types de contenants sont disponibles à l’achat dans le rayon. Tout est expliqué très clairement sur le panneau dans le rayon.

Prenons un exemple
Vous voulez acheter de la lessive en vrac. En rayon, vous regardez la fiche d’information qui vous indique quel contenant prendre. Vous prenez un bidon plastique, vous le remplissez de lessive. Vous le faites peser par le coop en service à la pesée du vrac. Au passage en caisse, vous payez le bidon ET la lessive. Puis, le coop caissier apposera une étiquette sur le code barre du bidon pour le masquer,et que vous ne le payiez qu'une fois. A votre prochain passage à la Louve, vous pourrez réutiliser ce contenant. Vous n’aurez plus que la lessive à régler.

Soyons pragmatiques !

Dans le rayon, vous remarquerez que tous les robinets des bidons sont tournés vers le haut. Cela évite les fuites, c’est Newton qui le dit. En toute logique, il faut donc les tourner vers le bas pour vous servir. Et n'oubliez pas de les remettre en position initiale une fois que vous avez terminé. Ainsi, on limite le risque de voir des gouttes de liquides plus ou moins visqueux tomber et redécorer le sol. Cela évitera des chutes par glissade (notez qu’il est assez peu héroïque d'arriver aux urgences suite à une pirouette dans du nettoyant tout usage...) et cela évitera aussi du travail supplémentaire de nettoyage aux coops dans la journée. Parce que le coop qui nettoiera les gouttes par terre, ce sera peut-être vous la prochaine fois.

L'huile d'olive fait sa princesse

Pour tous les articles du vrac liquide, vous pouvez bien entendu vous servir vous-même avant de donner votre récipient au coopérateur qui fait la pesée. Mais comme pour toute bonne règle qui se respecte, il y a une exception : l’huile d’olive. Pour des raisons réglementaires, c’est le coop en service qui doit vous servir et sceller la bouteille par une pastille jaune.

Un bémol ? Mais non !

Des disparitions mystérieuses...

Les retours sur les huiles (olive et tournesol) et les lessives (entre autres) sont plutôt très positifs, ce qui leur vaut un certain succès. Mais l'inventaire du 14 août dernier a montré que 10 litres d'huile d'olive se sont volatilisés. Les quantités comptées dans le rayon et les chiffres théoriques n’ont rien à voir. Et depuis cette date, 10 autres litres sont également portés disparus. Ces 20 litres perdus (sur 150 litres commandés au total) ont plongé les salariés dans des abîmes de perplexité.

Des pistes sont apparues pour expliquer plus rationnellement cette mystérieuse disparition :
- avec les robinets mal refermés, non remis en position, il arrive très souvent qu'on retrouve de l'huile par terre. Les bidons présentent aussi des fuites au niveau du bouchon. Les coulures sont fréquentes et parfois le rayon prend des airs apocalyptiques. Ca peut expliquer une partie de la différence de chiffres;
- au passage en caisse, des erreurs ont été faites malgré les informations affichées. Lorsque les coops prennent du vrac liquide pour la première fois, très souvent la bouteille a été scannée, mais pas l’étiquette avec le prix du contenu.
Ces différences de chiffres pour tous les produits du vrac liquide sont étonnantes et méritent réflexion.

Le zéro déchet, ça crée du déchet...

Lorsque ces articles liquides sont livrés, il faut bien qu’ils le soient… dans des contenants. Et les contenants, des bidons de 10 ou 20 litres en général, ne sont pas repris par les fournisseurs. On les compacte et ils finissent dans la poubelle jaune. Un bémol que nous pouvons tous transformer en atout, avec un peu d'imagination… Bac de rangement de fournitures, récupération d’eau de pluie, rangement de jouets, d'outils, pots de fleurs, il y a mille manières de donner une deuxième vie à ces bidons. Vous trouverez quelques idées ici. La Louve en jette une dizaine par semaine. Vous pouvez en récupérer autant que vous voulez, les salariés vous indiqueront où les trouver.

Le vrac liquide, ça change quoi ?

Quand on fait ses courses

Comme pour le vrac solide, on pense à ramener le contenant qu'on a acheté à la Louve. Même si on l’a oublié sur la table de la cuisine, qu’on doit remonter les 5 étages sans ascenseur et que le bus passe dans 5 minutes. Notre planète vaut bien une séance de muscu, non ?
Quand on se sert dans le rayon, on fait bien attention à la position des robinets. On vérifie que rien ne coule une fois servi. Et, si c’est quand même arrivé malgré toutes vos précautions, une serpillère attend avec impatience de se rendre utile le long du mur du rayon.

Quand on fait son service à la caisse

On observe bien les articles qui viennent de ce rayon. Il faut vérifier si le code barre de la bouteille ou du flacon est encore visible, auquel cas on le scanne. Après, on prend une étiquette dans la boîte à côté de votre caisse (voir photo ci-dessous), et on la colle de manière à masquer le code barre. Ceci fait, on n’oublie pas de scanner le code barre du produit (vin, base lavante, vinaigre, etc.).

Quand on fait son service au vrac

Quand vous faites votre service au vrac, vous êtes aussi responsable du vrac liquide.

  • Vous devez vérifier que les coops choisissent le bon contenant.
  • Si quelqu’un souhaite prendre de l’huile d’olive, c’est à vous de la servir, de refermer la bouteille en verre et d'y apposer une étiquette jaune (disponible à côté de la balance) pour la sceller.
  • Vérifiez également que les produits ne coulent pas, auquel cas un petit coup de serpillière sera du plus bel effet. Ca évitera que tout le monde mette le pied dedans et salisse les sols.
  • Le réassort peut être fait par le coop sans les salariés. Lorsque vous changez de bidon, pensez à bien vider le fond de l’ancien dans le nouveau bidon que vous installez. On a remarqué pas mal de pertes et de gâchis.

À nous d’être vigilants !

Avec les pertes qui ont été constatées, se pose la question de la rentabilité du rayon. Un pourcentage de pertes de 5% a été appliqué dès le départ, afin de couvrir ce genre de mauvaise surprise. Mais pour pallier les pertes, il sera peut-être question de réévaluer ce pourcentage, qui se répercutera sur les prix. L’autre solution serait de louer un système de casiers qui nous assurera plus de tranquillité. Mais il coûte très cher, et l’incidence sera la même : une augmentation des prix.

Soyons donc vigilants, afin de rétablir l’équilibre de ce rayon et de continuer à le développer.

Les dernières avancées

  • Du vinaigre blanc est maintenant disponible à la vente.
  • Des étiquettes produit informatives sont à votre disposition dans le rayon pour le savon noir et le shampooing. Elles indiquent la liste des ingrédients. Vous pouvez en prendre et les coller sur votre contenant.

Les produits disponibles au vrac liquide

Produits Contenant

Lessive liquide menthe citrus
Lessive liquide sensitive

Bidon 3 l

Savon liquide romarin
Nettoyant tout usage
Base lavante
Savon noir
Shampoing doux a la keratine

Bidon 1 l

Liquide vaisselle citrus
Liquide vaisselle sensitive

Bidon 1 l liquide vaisselle
Huile d'olive extra vierge bio espagne
Huile de tournesol bio france
Vinaigre balsamique bio italie
Roubié rouge bio
Roubié blanc bio
Roubié rose bio
Bouteille 75 cl